Michèle GAILLARD-BOSSON
Psychologue clinicienne : Bugey, Ain, Savoie, Rhône
Michèle GAILLARD-BOSSON

Cette période de crise sanitaire est source d'angoisse, l’isolement provoqué par le confinement rend chacun plus vulnérable. Ne restez pas seul(e). Le cabinet reste ouvert et vous accueille dans le respect des conditions sanitaires.

Psychologue clinicienne : Bugey, Ain, Savoie, Rhône

Michèle GAILLARD-BOSSON, Formation

Michèle Gaillard-Bosson est psychologue clinicienne.

Pour faire usage de ce titre, elle a obtenu un DESS (Diplôme d’Etudes Supérieures Spécialisées) en Psychologie et psychopathologie cliniques en 1990 : il s’agit d’un diplôme d’Etat, de troisième cycle universitaire. Elle a été admise à la préparation de ce diplôme suite à une sélection. Cette formation a été suivie à l’Institut de Psychologie de l’Université Lumière Lyon 2, reconnu pour son haut niveau de spécialisation.

Depuis lors, elle a continué à développer et enrichir ses connaissances théoriques et pratiques dans divers domaines de la psychologie, notamment :

  • La psychanalyse
  • L'approche centrée sur la personne (courant humaniste de C. Rogers)
  • L’insertion professionnelle
  • Les soins palliatifs
  • L’addictologie : prise en charge des addictions
  • Les risques psychosociaux au travail
  • La clinique de l’activité
  • La psychologie existentielle : accompagnement au développement du sens de la vie et/ou du travail.

Elle a également obtenu deux diplômes universitaires de spécialisation en :

  • Prévention du risque suicidaire (Université Paris 7)
  • Psychopathologie du travail (Conservatoire National des Arts et Métiers de Paris)

Sa formation théorique se double d’une formation humaine personnelle, c’est-à-dire d’un travail sur elle-même d’orientation psychanalytique pendant plusieurs années. C’est pour elle une exigence éthique incontournable.

En effet, la connaissance approfondie de soi-même est la garantie que le praticien peut aider le patient sans faire intervenir des ressentis ou des réactions qui lui appartiennent en propre : il lui permet de demeurer stable, bienveillant, et d’offrir au patient un cadre sécurisant dans lequel il peut évoluer. Il lui permet aussi de prendre de la distance, afin d’accompagner le patient vers des prises de conscience.

Ces différentes formations, théorique et humaine, lui font situer sa pratique à la fois dans le courant psychanalytique, et à la fois dans le courant humaniste et existentiel

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été créé grâce à Psychologue.fr

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.