Michèle GAILLARD-BOSSON
Psychologue clinicienne à Tenay
Michèle GAILLARD-BOSSON

La situation sanitaire et ses conséquences peuvent provoquer de l'angoisse et de la dépression. Ne restez pas seul(e). Le cabinet reste ouvert et vous accueille dans le respect des conditions sanitaires.

Psychologue clinicienne à Tenay

Les consultations "Souffrance et travail" | Michèle Gaillard-Bosson Psychologue

Souffrance et travail

Burn-out, surcharge de travail, harcèlement, épuisement professionnel, maltraitances, violences au travail sous toutes ses formes ; aujourd’hui augmentation de la pression et des contrôles avec le télétravail. La souffrance au travail est présente et réelle.

Je souffre au travail : est-ce que cela vient de moi ?

Même s’il s’agit de votre souffrance, vous n’en êtes pas à l’origine. La souffrance au travail est une rencontre entre une personne et une organisation de travail pathogène. L’organisation de travail  crée la souffrance : elle peut la créer chez plusieurs voire beaucoup de personnes dans l’entreprise ou l’établissement, aboutissant à des symptômes différents suivant les personnalités.

Est-ce que ma souffrance au travail va disparaître si je fais des efforts ?

La souffrance au travail ne va pas disparaître parce que vous allez faire « plus d’efforts », car vous n’en êtes pas à l’origine. Quels que soient vos efforts, l’organisation de travail demeurera la même. Il ne s’agit pas de culpabiliser. Vous avez le droit d’être atteint(e) et déstabilisé(e) par une organisation de travail qui, dans votre cas, semble reléguer l’aspect humain à la dernière place.

Je souffre au travail, et pourtant j’aime mon métier

La souffrance au travail envahit quelquefois toute la vie de la personne, au point que celle-ci ne peut plus faire la différence entre la situation délétère au travail et l’activité elle-même.

Vous pouvez bien sûr remettre en question le choix de votre métier. Cependant, le plus souvent, ce n’est pas le métier qui est en cause, mais le rapport au travail dans le contexte d’une organisation de travail pathogène.

Souffrance au travail : pourquoi moi ?

« Pourquoi est-ce moi qui souffre au travail ? Est-ce que j’ai fait quelque chose ? Est-ce que je le mérite ? Est-ce que je ne travaille pas suffisamment bien ? Est-ce que je suis plus fragile que les autres ? Pourquoi cela tombe sur moi ? ». Autant de questions qui peuvent miner la personne souffrant au travail.

Vous n’êtes pas seul(e) à souffrir au travail, c’est une souffrance aujourd’hui partagée par de nombreuses personnes. La souffrance au travail est aujourd’hui nommée, parlée et reconnue.

Votre souffrance au travail montre que vous prenez à cœur votre travail et que vous aimez le faire bien, suivant certaines valeurs. Vous êtes dans la souffrance parce que vous vous retrouvez dans un conflit de valeurs : vos valeurs et votre vision du monde ne sont pas les mêmes que les valeurs qui, à travers les actes et les décisions, sont véhiculées par l’organisation de travail dans laquelle vous évoluez.J

Mon employeur ou mon supérieur hiérarchique me harcèle, me met la pression, me placardise : je vais de plus en plus mal. Que faire ? Comment m’en sortir ?

« Je souffre tellement dans mon travail que j’ai des angoisses, des terreurs, je ne mange plus, je ne dors plus, je m’enferme, ma relation conjugale et mes relations familiales se détériorent. »

Lorsque la santé physique et psychique se détériore à cause d’une souffrance au travail, il ne s’agit pas de prendre les choses à la légère.

La souffrance au travail est très sérieuse. Elle génère parfois des maladies graves ou des idées suicidaires, il peut être question de vie ou de mort. Elle est aujourd’hui reconnue et comprise.

Pour s’en sortir, la première étape est de reconnaître et de mettre des mots sur cette situation, sans honte ni culpabilité : « je suis en situation de souffrance au travail ». La deuxième étape est de prendre conscience et d’accepter que vous avez besoin d’aide. La troisième étape est de ne pas rester seul(e) et de demander de l’aide.

En souffrance au travail, je demande de l’aide. Vers qui me tourner ? Quelle aide ?

Dans beaucoup de situations, le plus urgent est de consulter son médecin-traitant. Votre état de mal-être pourra le plus souvent justifier un traitement médicamenteux temporaire et un arrêt de travail. D’autres professionnels pourront vous aider pour des démarches concrètes : médecin du travail, juriste, syndicat, inspection du travail, chsct.

Surtout, l’aide dont vous avez besoin est une aide psychologique. La souffrance au travail génère un mal-être envahissant toute la vie : angoisses, terreurs, révolte, sentiment d’injustice, culpabilité, doutes sur soi-même, sur son avenir, crise d’identité, perte du sommeil, dépression, idées noires.

Michèle Gaillard-Bosson, psychologue clinicienne et psychothérapeute, est spécialisée et habilitée à proposer des consultations « Souffrance et travail ». Elle est à même de vous écouter avec respect et empathie. Un suivi vous permettra de comprendre ce qui vous arrive pour en sortir, retrouver confiance en vous-même et en vos propres valeurs, afin d’aller mieux et de vous projeter à nouveau dans l’avenir.

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été créé grâce à Psychologue.fr

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.